LE DECONGESTIONNEMENT URBAIN ET LE DESEQUILIBRE MICRO REGIONAL. CAS DE BISKRA

  • SELATNIA KHALED Department d’architecture, Laboratoire LACOMOFA, Université Mohamed KHIDER Biskra
  • FARHI ABDALLAH Department d’architecture, Laboratoire LACOMOFA, Université Mohamed KHIDER Biskra

Résumé

RESUME
La ville de Biskra, à l’instar d’autres villes algériennes, connait des problèmes de congestion urbaine. La concentration des
investissements surtout dans les secteurs secondaire et tertiaire au niveau du chef-lieu de wilaya a drainé une forte population
rurale. Cette dernière, conjuguée au taux élevé du croît naturel, a favorisé le déséquilibre de l’armature spatiale du système
wilayal et par conséquent la congestion urbaine de la ville primatiale. Cette maladie urbaine est expliquée par un
développement à deux vitesses. Le chef-lieu de Wilaya croît plus vite que son corps wilayal et prend des dimensions
disproportionnées par rapport à l’ensemble. Les conséquences ne peuvent être que néfastes. La pression sur les voies de
circulation, la croissance du parc automobile, la surcharge des équipements et des activités sont devenus les caractéristiques de
la ville de Biskra qui n’arrive plus à répondre aux besoins de ses habitants. Cette recherche tente de démontrer la relation entre
la congestion urbaine de la ville primatiale et le déséquilibre de l’armature spatiale de son système urbain micro régional.
MOTS CLES: Congestion urbaine, armature urbaine, déséquilibre de l’armature spatiale

Références

[1] Beckman MJ.(1958). City hierarchies and the
distribution of city size, economic development and
cultural change.
[2] Côte M.(1982). Methodologie d’approche in revue
Rhumel n° 2, Constantine.
[3] Côte M.(1983). Essai sur l’organisation de l’espace
dans l’est algérien, revue Rhumel n° 3, Constantine.
[4] Charles PARMENTIER , L’approche systémique de
Paolo alto, INRS, département laboratoire de gestion
de sécurité ,avril 2009.
[5] DATAR..(1983). Guide pratique des villes moyennes,
association bureaux provinces, les échos, banques
populaires, 1975.
[6] FARHI Abdallah et al ; Analyse de la croissance
urbaine d’une ville du Bas Sahara ; Biskra de l’oasis à
la ville moderne au Sahara ; séminaire U. Biskra ;
1997. Forrester J., Urban Dynamics, MIT Press, 1964.
[7] Jean-Pierre Gaudin et Denise Pumain, « Quelques
métaphores, au miroir des analyses spatiales : réseaux
de villes et réseaux de pouvoir », Revue européenne
des sciences sociales [En ligne], XXXVIII-117 |
2000.
[8] JORDI BORJA et al , 2000, contrôle et gestion de
l'urbanisation, Rosario, Novembre 2000.
[9] Jean Basitié / Bernard Dézert, (1991). La ville .Paris.
Edition Masson.
[10] Lamarre C., La ville des géographes de l’époque
moderne, XVIe-XVIIIe siècle, in « Genèses », 32,
1998, pp. 4-27.
[11] Marcel Roncayolo (2009), « Réflexions sur la notion
d’attractivité », in PUCA (2009), L’attractivité des
territoires : regards croisés, Paris, Actes des
séminaires, février-juillet 2007, p. 43-45.
[12] Manuel Appert, « Métropolisation, mobilités
quotidiennes et forme urbaine : le cas de
Londres », Géocarrefour, vol. 79/2, 2004, [En ligne],
mis en ligne le 25 octobre 2007. URL :
http://geocarrefour.revues.org/621. Consulté le 07 juin
2011.
[13] Mercadal G., Les études d’armature urbaine régionale,
in « Consommation », 3, 1965, pp. 3-42.
[14] Olivier Milhaud, Les réseaux urbains de l’Union
européenne, facteurs d’intégration ou de
différenciation ?, février 2002.
[15] Panerai Ph et al. , Eléments d’analyse urbaine.
Editions Archives d’architecture Moderne, Bruxelles
,1980.
[16] Pumain D., Les modèles d’auto-organisation et le
changement urbain, in « Cahiers de Géographie de
Québec », 42, 1998, 117, pp. 349-366.
[17] PUMAIN .D, Réseaux et territoires, significations
croisées .La tour d’Aigues : Ed L’AUBE ,1996 .
[18] Pumain D.(1978). Fonctions et hiérarchies des villes
francaises, annales de géographie n° 470, Armand
Colin, Paris, 391p.

[19] Pumain D.(1996). Réseaux et territoires, significations
croisées, l’Aube, Paris.
[20] Rochefort M., Méthodes d’analyse des réseaux
urbains. Intérêt de l’analyse du secteur tertiaire de la
population active, in « Annales de Géographie »,
1957.
[21] Reilly W.(1931). The law of retail gravitation, the
knickbrocker press, New York.
[22] Rochefort M.(1993). Des métropoles d’équilibre aux
métropoles d’aujourd’hui.Economica, Paris, 6p.
[23] Roland Prélaz-Droux,(1995),système d’information et
gestion du territoire(approche systémique et procédure
de réalisation) , Lausanne, presses polytechniques et
universitaires romandes.
[24] Zipf GK.(1949). Human behaviour and the principle
of least effort, Addison wesley press, Cambridge.
[25] Monographie de la ville de Biskra, année 2013.
[26] R.G.P.H, 1987 . 1998 . 2008 . établi par la
CADAT/Alger.
[27] P.D.A.U., Plan Directeur d’Aménagement et
d’Urbanisme de la commune de Biskra, URBA Batna,
Unité de Biskra, 2008.
[28] POS ; Biskra : plan d’occupation de sol
[29] PUD ; Biskra ; daté en 1976 par l’ECOTEC ; CNERU
ex ; CADAT.
[30] PAW : plan d’aménagement de la wilaya de Biskra .
2008 DPAT Biskra .
[31] Plan de répartition des équipements commerciaux de
la ville Biskra ; daté le : 30/11/1976 .
Publiée
2015-03-17
Comment citer
KHALED, SELATNIA; ABDALLAH, FARHI. LE DECONGESTIONNEMENT URBAIN ET LE DESEQUILIBRE MICRO REGIONAL. CAS DE BISKRA. Courrier du Savoir, [S.l.], v. 19, mars 2015. ISSN 1112-3338. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/cds/article/view/1200>. Date de consultation : 02 jui. 2020