BIODIVERSITY OF XYLOPHAGOUS INSECTS AND THEIR ROLE IN THE Cedrus atlantica FORESTS DECLINE IN THE NATIONAL PARK OF BELEZMA – BATNA- (ALGERIA)

  • HASSEN BOUKERKER Researcher, Scientific and technical research center on arid regions CRSTRA –Biskra- 07000, Algeria, Laboratory of Ecosystem Diversity and Dynamics of Agricultural Production Systems in Arid Zones, University of Mohammed Khaider, Biskra, Algeria
  • ABDELKRIM SI BACHIR Professor, Department of Nature and Life Sciences, Faculty of Sciences, University El Hadj Lakhdar, Batna 05000, Algeria

Résumé

De tous les ennemis des forêts, les xylophages sont certainement les plus dangereux car la réussite de leur attaque entraine nécessairement la mort de tout ou partie du sujet atteint. Peu néfastes en temps normal, ils peuvent prendre, à la faveur de circonstances particulières, un développement inquiétant et provoquer de graves dommages. Il n’est pour s’en convaincre, que de rappeler les catastrophes les plus récentes survenues dans les cédraies du Parc National de Belezma.

Dans cette aire protégée, le dépérissement du cèdre de l’Atlas dans le parc national de Belezma (Batna, Algérie), s’est  probablement déclenché depuis les années 2000. C’est un phénomène complexe dont les facteurs responsables sont amplement diversifiés. Les quelques observations et études réalisées ont permis de conclure que parmi les causes de ce phénomène ; les insectes xylophages jouent un rôle primordial dans la régression de ces écosystèmes atteignant  des cèdres en cours de dépérissement ou déjà dépéris.   Cette  étude porte sur l’une des plus importantes cédraies du parc national de Belezma, celle du Djebel Boumerzoug situé sur le territoire de la commune de Oued El Chaâba, Condorcet, où  l’impact  des xylophages et les bouleversements dans le climat est d’autant plus forts que cette essence forestière  sensible à la sécheresse ce qui la rend sensible aux attaques des ravageurs.

Nos investigations nous ont permis d’identifier 11 insectes xylophages appartenant à 3 familles : Scolytidae, Buprestidae et Cerambycidae. Les Buprestidae et Cerambycidae sont majoritaires avec des taux total d’apparitions respectivement de 65,94% et 21,47%. La famille restante est celle de Scolytidae représenté par un taux global d’apparition relativement faible; de 12,59%.  Ainsi, nous avons observé que les positions de galeries montrent une certaine synchronisation des attaques, où celles des Buprestidae viennent juste après celles de Scolytidae mais en précédant les Cerambycidae.

Cette étude montre qu’un diagnostic des attaques sur l'arbre attaqué même tardif, est indispensable car, au-delà de l'individu, c'est le peuplement qui est menacé. Le diagnostic des attaques sur quelques individus est un des éléments de base de la lutte préventive contre une épidémie.

Références

[1] ABDESSEMED K. (1981), Le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) dans le massif des Aurès et de Bélezma : étude phytosociologique, problème de conservation et d’aménagement. Thèse doct. Ing., Fac. St. Jérôme, Marseille. 199 p.
[2] AKLI K. (2015), Etude comprative de la croissance radiale et des variables dendrometriques (hauteur, diamètre) des reboisements de Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) du Djurdjura et de Chréa (Blida) ». Memoire de Magister, université moulod Mammeri de Tizi Ouzou 132 p.
[3] ANONYME (2010), Plan de gestion du Parc National de Belezma (2010- 2014), Section A : Approche descriptive et analytique. Document interne, Parc National de Belezma. 96 p.
[4] ANONYME (2014), Insectes xylophages: protéger les constructions neuves. Les cahiers techniques du bâtiment n° (334) : 36-40.
[5] BALACHOWSKY A.S. (1949),Coléoptères Scolytidae. Faune de France. Le Chevalier, Paris.319 p.
[6] BALACHOWSKY A.S. (1969), Les Scolytes du Cèdre dans le Nord de l’Afrique. Ann. Soc. Entomol. Fr. (N.S.),5. (3) : 647-655.
[7] BEGHAMI R. (2010), Contribution à l’étude des insectes associés au dépérissement du cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) dans la région des Aurès : Cas de la cédraie de Chelia. Mémoire Mag., Dép. Agr. Batna, 132p.
[8] BENHALIMA S., VILLEMANT C., LIEUTIER F et MOUNA M. (1999) , Chronologie des attaques de xylophages (Coleoptera : Scolytidae) ravageurs du cèdre, Cedrus atlantica (Pinaceae), dans le Moyen Atlas (Maroc). Ann. Soc. Entomol. Fr. (N.S.), 35 : 206-212.
[9] BENHALIMA S. (2004), Les insectes xylophages et leur rôle dans le dépérissement du Cèdre de l’Atlas Cedrus atlantica (Endl.) Carrière dans le Haut et le Moyen Atlas (Maroc). Thèse Doc., Univ. Moh.V- Agdal, Rabat, 107 p.
[10] BENHALIMA S. (2006), Les insectes xylophages et leur rôle dans le dépérissement du Cèdre de l’Atlas Cedrus atlantica (Endl.) Carrière dans le Haut et le Moyen Atlas (Maroc). Thèse de Doctorat, Université Mohamed V- Agdal, Rabat, 107 p.
[11] BENTOUATI A. (1993), Première approche à l’étude de la croissance et de la productivité du Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) dans le massif de Bélezma. Thèse Mag., In. Agr.Batna., 63 p.
[12] BENTOUATI A ET OUDJEHIH B. (1999), Premières études de la croissance et de la productivité du cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) dans le massif de Bélezma (Aurès-Algérie). Forêt Méditerranéenne, t. XX, (2) : 115-119.
[13] BENTOUATI A. (2008), La situation du Cèdre de l’Atlas dans les Aurès (Algérie). Forêt Méditerranéenne, t. XXIX, (2) : 203-208.
[14] CHARARAS C. (1976), Aperçu général sur les insectes forestiers au Maroc. C.R.Acad.Agric. Fr., 10 : 611-618.
[15] CHARARAS C. (1974), Recherches écophysiologiques sur certains Scolytidae spécifiques de Cedrus atlantica du Moyen Atlas. C.N.R.S, Trav. R.C.P., 249 : 231-255.
[16] DAJOZ R. (1980), Écologie des insectes forestiers. Ecologie fondamentale et appliquée. Gautheir-Villars, 489 p.
[17] DE PEYERIMHOFF P. (1919), Notes sur la biologie de quelques coléoptères phytophages du Nord africain, 3ème série, Ann. Soc. entomol. Fr., 88 : 169-258.
[18] DE PEYERIMHOFF P. (1933), Les Coléoptères attachés aux Conifères dans le Nord de l’Afrique. Ann. Soc. Entomol. Fr., 102 : 359-412.
[19] FABRE J.-P., MOUNA M., DU MERLE P. et BENHALIMA S. (1999), Le point sur certains ravageurs du Cèdre de l’Atlas en Afrique du Nord, en France et en Europe. Rev. For. médit., 20, 4, 203-219.
[20] KHERCHOUCHE D, KALLA M, GUTIERREZ E, BRIKI A, HAMCHI A, (2013), La sécheresse et le dépérissement du cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica Manetti) dans le massif du Belezma (Algérie). Sécheresse 24(2): 129-37.
[21] KOCHER L. (1958), Catalogue commenté des coléoptères du Maroc. Fasc.VIII. Phytophages. Trav.Inst.Sci. Chérif. Rabat, sér. zool.,(19) : 72 p.
[22] LIEUTIER F. (1988), Diagnostic des attaques de scolytes. Rev. For. Fr. XL, n° sp. 124-130.
[23] LIEUTIER F., VOULAND G., et PETTINETTI M. (1997), Test de choix de pins méditerranéens par les scolytides et autres insectes xylophages en conditions naturelles. Rev. For. Fr. XLIX. (3) : 215-224.
[24] MANION P .D. (1981), Tree disease concepts. Englewood Cliffs (N.J): Prentice Hall, 399 p.
[25] M’HIRIT O. (2006), Le cèdre de l'Atlas :Mémoire du temps. Éd. MARDAGA, 288 p.
[26] MOUNA M. ET GRAF P. (1994), Les ravageurs xylophages et sous- corticaux du cèdre in : El Hassani A., Graf P., Hamdaoui M., Harrachi K., Messaoudi J., Mzibri M. et Stiki A. (Eds), Ravageurs et maladies des forêts du Maroc. DPVCTRF, Rabat, pp. 54-56.
[27] MOUNA M. (2005), Overview of entomological research on the forest ecosystems of the regions south of the Mediterranean Sea in: Lieutier F. and et Ghaioule D. (Eds.), Entomological Research in Mediterranean Forest Ecosystems. INRA, France, pp. 23-31.
[28] MOUNA M. AND FABRE J-P. (2005), Pest insect of cedars: Cedrus atlantica Manetti, C. libani A. Richard and C. brevifolia Henry in Mediterranean area in: LIEUTIER F. et GHAIOULE D. (Eds.), Entomological Research in Mediterranean Forest Ecosystems. INRA, France, pp. 89-103.
[29] NAGELEISEN L.-M., PIOU D., ET VANNINI A. (2006), Interactive effects of drought and pathogens in forest trees. Annals of Forest Science, 63: 597-612.
[30] SCHEDL K.E. (1939), Die Einteilung und geographische Verbreitung der Platypodidae (VII. Int. Kongress f. Ent., p. 277-1938.
[31] SLIMANI S. DERRIDJ A. GUTIERREZ E,. (2014), Ecological response of Cedrus atlantica to climate variability in the Massif of Guetiane (Algeria). Forest Systems : 448-460.
[32] THERY A. (1928), Etude sur les Buprestides de l’Afrique du Nord. Mem. Soc. Sci. Nat. Maroc.
[33] TALBI Y. (2010), Contribution à l’étude des insectes associés au dépérissement du cèdre de l’atlas (cedrus atlantica m.) dans la région de Batna : cas de la cédraie de Belezma Etude Initiale. Mémoire Mag., Dép. Agr. Batna. 35 p.
[34] TALBI Y., et BOUHRAOUA R. T. 1 (2015), Complexe xylophage associé au dépérissement du cèdre de l’atlas au bélezma (Algérie). Lebanese Science Journal, Vol. 16, No. (1) : 97-106.
[35] TOUCHAN R. (en presse) , May-August Palmer Drought Index Reconstruction for Tunisia and Algeria from Tree Rings. The University of Arizona, Laboratory of Tree-Ring Research. Tucson (USA) 2 p.
[36] VILLIERS A. (1946), Coléoptères Cerambycides de l’Afrique du Nord, Faune de l’Empire Français. Office de la Recherche Scientifique Coloniale ; Editions du Muséum, Librairie Larose, Vol. 1, 153 p.
[37] VUILLEMIN J. (2013), Protection des constructions contre les termites. Communication, Journée d’étude « le bati tropical au centre de l’innovation ! « Contrôle du respect des règles de construction » CIRBAT centre dinnovation et de recherche du Bati Tropical–ile de la Réunion- 13 p.
Publiée
2016-01-19
Comment citer
BOUKERKER, HASSEN; SI BACHIR, ABDELKRIM. BIODIVERSITY OF XYLOPHAGOUS INSECTS AND THEIR ROLE IN THE Cedrus atlantica FORESTS DECLINE IN THE NATIONAL PARK OF BELEZMA – BATNA- (ALGERIA). Courrier du Savoir, [S.l.], v. 20, jan. 2016. ISSN 1112-3338. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/cds/article/view/1449>. Date de consultation : 02 jui. 2020
Rubrique
Articles