MODELISATION DE LA FORME URBAINE PAR RAPPORT AU DEPLACEMENT DU SABLE EN MODE DE SALTATION DANS LA REGION DE TIMIMOUN EN ALGERIE

  • DJAMEL MESTOUL Laboratoire Architecture et environnement (LAE), Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme, EPAU, Alger-Algérie
  • RAFIK BENSALEM Laboratoire Architecture et environnement (LAE), Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme, EPAU, Alger-Algérie
  • LUC ADOLPHE Laboratoire de Recherche en Architecture (LRA), Ecole Nationale d’Architecture de Toulouse, France

Résumé

Dans notre présente recherche, nous nous intéressons à la modélisation de la forme urbaine viala CFD(Computational Fluid Dynamics) par rapport au risque naturel d’ensablement dans la région de Timimoun. L’objectif est de définir une forme urbaine dont le comportement doit favoriser davantage le libre passage du vent au sein du plan masse à une vitesse de 2 à 5m/s afin d’éviter autant que possible la stagnation du sable autour des masses bâties, notamment dans les rues, les ruelles et tout espacement qui puisse exister entre masses bâties.

La modélisation CFD de cette forme urbaine a été réalisée via le logiciel Fluent Ansys. Une première configuration tirée de la littérature a été choisie, puis, que l’on a fait varier ensuite, pour tester à chaque fois l’influence de certaines grandeurs -liées à sa géométrie- sur le comportement du flux d’air incident. L’objectif étant de voir si l’on peut atteindre par une configuration urbaine « spécifique » des vitesses supérieures ou égales à 2m/s au sein du plan masse. Suivant nos références théoriques, cette vitesse est capable de déplacer les grains de sable déjà déposés, ou de maintenir ceux qui sont encore en mouvement de saltation.

Au cours de cette recherche, une corrélation a été établie entre la vitesse du vent et certains paramètres morphologiques tel que ; la porosité de la façade au vent, le prospect et la densité urbaine. Ainsi, à la fin de cette étude, des recommandations et rapports de grandeur sont proposées pour la géométrie d’une forme urbaine capable de lutter efficacement contre l’avancé du sable sous mode de saltation.

Références

[1] Bisson, J. 1957 Le Gourara. Étude de géographie humaine. Alger.
[2] PLEA 2011 Architecture & Sustainable Development (vol.1): 27th International conference on passive and low energy architecture. Louvain-la-Neuve. Belgium, 15-13 July 2011.
[3] Mestoul D. & al «Phénomène d’ensablement, formes de vulnérabilité et de résilience dans la région de Timimoune en Algérie». Workshop international organisé par LAE/LRA à l’EPAU le 09 Déc. 2012. Communication présentée dans le cadre du projet CMEP 09MDU788. http://lra.toulouse.archi.fr/lra/activites/theses/Djamel_Mestoul/presentation.
[4] Ali-Toudert F. 2000 Intégration de la dimension climatique en urbanisme. Mémoire de Magister, EPAU, Alger.
[5] Bouvet F.N. 2003 Approche macro-structurelle des écoulements bi-phasiques turbulents de neige et de leur interaction avec des obstacles. (France).
[6] Duchemin. G.J. 1958 Essai sur la protection des constructions contre l’ensablement à Port-Etienne (Mauritanie).
[7] Pethick J. (1984) an introduction to coastal geomorphology, Edward Arnold.
[8] Vinçont J.Y. 1999 Détermination des flux turbulents de masse dans le sillage d'un obstacle. Application à l'écoulement à l'intérieur de la canopée urbaine. Thèse de doctorat. (France).
[9] Mestoul D. & al « Pour une caractérisation des phénomènes extrêmes des changements climatiques en zones arides ; cas de l'ensablement à Touat-Gourara en Algérie» http://journees-scientifiques.2ie-edu.org/js2011/sessions/pdf/mestould.pdf.
Publiée
2016-01-19
Comment citer
MESTOUL, DJAMEL; BENSALEM, RAFIK; ADOLPHE, LUC. MODELISATION DE LA FORME URBAINE PAR RAPPORT AU DEPLACEMENT DU SABLE EN MODE DE SALTATION DANS LA REGION DE TIMIMOUN EN ALGERIE. Courrier du Savoir, [S.l.], v. 20, jan. 2016. ISSN 1112-3338. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/cds/article/view/1456>. Date de consultation : 17 oct. 2019
Rubrique
Articles