CONTRIBUTION A L’ETUDE DE LA SECHERESSE ET CONCEPTS DES MODELES PROBABILISTES « CAS DE LA REGION DE SOUK-AHRAS, ALGERIE »

  • WACILA KHOUALDIA Université Mohamed Cherif Messadia Souk-Ahras, Laboratoire de Recherche LGRMF. Algérie
  • HAMMAR YAHIA Université de Badji Mokhtar Annaba

Résumé

Dans la région semi-aride de l'Algérie, nous avons connu plusieurs périodes de sécheresse qui sont caractérisées par des pluviométries déficitaires et des écoulements très faibles des principaux oueds des bassins versants. Pendant les périodes sèches, les ressources en eau de surface et, par conséquent, les volumes stockés subissent une diminution très nette. Il devient parfois difficile de satisfaire la demande en eau potable, et aussi celle destinée à l'agriculture. Afin de mieux gérer une telle situation, la connaissance des facteurs climatiques et l'étude du phénomène de la sécheresse par l'estimation des indicateurs sont indispensables.
Cette étude vise à montrer l'existence d'une variabilité climatique au niveau de la région de Souk-Ahras, Nord-Est de l'Algérie située dans le Nord du bassin versant de la Medjerda, et à comprendre son impact sur l'alimentation des ressources en eau. Pour ce faire, diverses données (pluie, température, l’évapotranspiration de référence, historiques des cartographies pluviométriques, apports liquides) et méthodes (indices centrés réduits, l'indice de l'écart à la moyenne, la construction des courbes intensités durées fréquences) ont été utilisées.
L'application des indices centrés réduits et de l'écart à la moyenne aux séries pluviométriques et hydrologiques a mis en évidence une variabilité climatique caractérisée par une alternance de phases humides, normales et sèches. Ces méthodes statistiques indiquent la diminution des précipitations qui est bien apparente dans les années 80 et les années 90, où une longue période de phénomène de sécheresse de 3 années successives est observée vers la fin de la décennie 80 et le début de la décennie 90. L’évolution de l’évapotranspiration de référence et de la température est inverse par rapport à celle de la pluviométrie. L’augmentation de la température influe négativement sur la disponibilité des ressources en eau de la région d’étude. Cette influence ce traduit par l’augmentation des pertes par évaporation. L'historique des cartes pluviométriques indique que la région d'étude assiste à un véritable décalage des zones pluviométriques. Les manifestations de cette variabilité climatique se répercutent sur les ressources en eau. Ainsi, les résultats de l'indice de l'écart à la moyenne des apports liquides au niveau du barrage AinDalia montrent une baisse à la même date de la succession des années de sécheresse.
Le changement de ces variables climatiques de ces dernières décennies (1980-1990-2000) a produit dans la région d'étude des pluies plus fréquentes pendant l’été qui ont les mêmes caractéristiques des pluies convectives. Elles ont des durées courtes et des intensités élevées. Pour une bonne gestion des ressources en eau, des modèles probabilistes ont été réalisés.

Références

[1] KETTAB, A (2001): "Les ressources en eau en Algérie, stratégies, enjeux et vision" Revue Desalination Copyright © 2001 Elsevier Science B.V. All rights reserved; Volume 136, Issues 1-3, Pages 25-33.
[2] KETTAB A., et AIT MOUHOUB D. (2002) : "L’eau Objet de Toutes les Convoitises." Colloque International sur l’Eau," Chelef, 05-06 février, Algérie.
[3] LABORDE J.P. (1993): Carte pluviométrique de l'Algérie du Nord à l'échelle du 1/500000.Agence Nationale des Ressources Hydrauliques, projet
PNUD/ALG/88/021, une carte avec notice explicative, 44 p.
[4] DJELLOULI Y., et DAGET P. (1993): Conséquences de la sécheresse des deux dernières décennies sur les écosystèmes naturels algériens, Publication Association International Climatologique, 6, p105-14.
[5] MEBARKI A., (2003): "Cartographie automatique des précipitations : application à l’Est algérien". Revue des Sciences et Technologie, série B, n° 20, p. 100-107.
[6] HAIDA S., AIT FORA A., PROBST J.L. et SNOUSSI M. (1999) : Hydrologie et fluctuations hydroclimatiques dans le bassin versant du Sebaou entre 1940 et 1994. Sécheresse, vol. 10, n° 3, p. 221-226.
[7] MEDDI M., et HUBERT P. (2003): Impact de la modification du régime pluviométrique sur les ressources en eau du Nord-Ouest de l'Algérie. In Hydrology of the Mediterranean and semiarid regions, IAHS publication, n°278, p. 229-235.
[8] MEDDI H., et MEDDI M. (2007) : Variabilité spatiale et temporelle des précipitations du Nord-Ouest de l'Algérie. Geographia Technica, n° 2, p. 49-55.
[9] MEDDI H., ET MEDDI M. (2009): Variabilité des précipitations annuelles du Nord-Ouest de l'Algérie. Sécheresse; 20 : 57-65.
[10] HIRCHE A., BOUGHANI A. et SALAMANI M. (2007): Évolution de la pluviosité dans quelques stations arides algériennes. Sécheresse, vol. 18, n° 4, p. 314-320.
[11] LAFTOUHI N., et PERSOONS E. (2007) : Influence des variations climatiques sur le régime hydrologique du bassin versant du Qsob (Essaouira Maroc). Technical Document in Hydrology, vol. 80, Édit. UNESCO et HydroSciences-Montpellier, p. 85-98.
[12] BEKKOUSSA B., MEDDI M. et JOURDE H. (2008) : Forçage climatique et anthropique sur la ressource en eau souterraine d'une région semi-aride : le cas de la plaine de Ghriss (Nord-Ouest algérien). Sécheresse, vol. 19, n° 3, p. 173-184.
[13] ZEINEDDINE N. (2011): Vers un retour des pluies sur la rive sud du bassin méditerranéen occidental: analyse et évaluation de la tendance pluviométrique sur plus d’un demi – siècle en Algérie.The Annals of Valahia University of Târgoviþte, Geographical Series, Tome 11 / 2011.
[14] MUSY, A. (2001). Hydrologie générale. Edit : Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, 330 p.
[15] MEYLAN P., et MUSY A. (1999) : Hydrologie fréquentielle, Editions HGA, Bucarest.
[16] GRANDJEAN P., et THÖNI M. (1988) : Choix et élaboration des données de pluie pour l’assainissement rural et urbain dans le canton de Genève, Verbandbericht Nr. 394, Verbang Schweizerischer Abwasser- fachleute (VSA), Zürich,.
[17] HENIA L., BENZARTI Z. (2006) : Changements climatiques et ressources en eau de la Tunisie. XIXe colloque de l’association Internationale de climatologie, les risques liés au temps et au climat, Eparnay, 6-9 septembre, France, p. 15-20
[18] AMOUSSOU E., OYEDE L. M., et BOKO M. (2006) : Variabilité pluvio-hydrologique et production agricole dans le bassin du Couffo au Bénin (Afrique de L’Ouest). XIXe colloque de l’association Internationale de climatologie, les risques liés au temps et au climat, Eparnay, 6-9 septembre, France, p. 67-72.
[19] MEBARKI A. (2010): Apport des cours d'eau et cartographie du bilan hydrologique : cas des bassins de l'Algérie ; Sécheresse. Volume 21, Numéro 4, 301-8, octobre-novembre-décembre 2010, Article de recherche
[20] BERTHELOT M., A. GENIN et D. GOURDON. (2004): “Variabilité interannuelle des précipitations dans les Alpes du Sud pour la période 1951/2000 : Analyse statistique des séries,” Université François Rebellais, Tours, France, 2004. http://www.meteomania.net.
[21] GHISLAIN C., et HENRION B. (2001): Présentation des changements climatiques en Europe, PHYS2542.
[22] BERGAOUI.M et al. (2001): Caractérisation de la sécheresse météorologique: cas du bassin versant de Siliana en Tunisie. Rev. Sécheresse. Vol. 12 n°4. p. 205-213.
[23] KINGUMBI A. (2006) : Modélisation hydrologique d'un bassin affecté par des changements d'occupation. Cas du Merguellil en Tunisie Centrale. Thèse de Doctorat, Université de Tunis El Manar, 300 p.
[24] LAHACHE RG., et PILLET G. (2008) : Projection des ressources en eau de la Tunisie sous les effets des changements climatiques globaux. XIIIth World Water Congress (Montpellier, 2008), 12 p.
[25] ONM : Office Nationale de la Météorologie Nationale, http://www.meteo.dz/
[26] D:\doc\Lameteo_org la météo dans tous ses états.mht (2008).
[27] BENAZZOUZ A. (2011): Conférence sur les inondations majeures en Algérie, Séminaire International UVREDA, Utilisation et valorisation des ressources en eau pour le développement durable des écosystèmes arides, CRSTA, Centre de Recherche Scientifique et technique sur les Régions Arides, Biskra, 13-14 novembre.
[28] MEDEJERAB A. (2007): Les situations pluviométriques extrêmes dans le nord-ouest de l’Algérie. Actes du XXe colloque de l’association internationale de climatologie.
[29] MEDEJERAB A. et HENIA.L. (2011): Variations spatio-temporelles de la sécheresse climatique en Algérie Nord Occidentale, courrier du savoir – n°11, p.71-79.
Publiée
2017-02-06
Comment citer
KHOUALDIA, WACILA; YAHIA, HAMMAR. CONTRIBUTION A L’ETUDE DE LA SECHERESSE ET CONCEPTS DES MODELES PROBABILISTES « CAS DE LA REGION DE SOUK-AHRAS, ALGERIE ». Courrier du Savoir, [S.l.], v. 22, fév. 2017. ISSN 1112-3338. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/cds/article/view/1918>. Date de consultation : 29 juin 2017