PSYCHOLOGIE DE L’ESPACE

  • FARIDA KELLOU-DJITLI Ecole Polytechnique d’architecture et d’urbanisme d’El-Harrach EPAU

Résumé

De l’espace psychique à l’espace extra-terrestre, l’homme ne cesse d’en explorer les limites afin d’en expliquer. Les mystères
Il exerce son pouvoir sur l’espace et subit en retour son influence .L’espace est aussi vital que l’air, il est source de la vie, il
est la vie.
L’Objet d’étude de toutes les disciplines, de la philosophie à la physique, l’espace ne cesse d’interpeller architectes, urbanistes,
géographes, sociologues et psychologues. L’espace conditionne les comportements conscients et inconscients, il est le
médiateur entre l’homme et le monde.
Chaque étape de notre vie est encadrée par des espaces (matrice, maison, rue, école, université, usine, jardin …..), Quel que
soit l’espace que l’on rencontre, il s’agit toujours de se l’approprier et de le partager avec les autres.
L’espace tend depuis plusieurs années à devenir un concept clé dans les recherches en sciences humaines. L’ensemble des
sciences qui ont pour objet l'homme dans ses actions, ses organisations, ses rapports, ainsi que l'étude des traces laissées par
celui-ci.
L'homme est alors considéré dans l'épaisseur de son passé (histoire), dans son positionnement par rapport à un milieu
(géographie), dans son conditionnement et ses comportements collectifs (sociologie) et dans la complexité de son
fonctionnement individuel et collectif (psychologie).
L’objectif de La psychologie de l'espace est donc d’accompagner les personnes dans les différentes phases de leur vie
Notre communication se portera sur les concepts de la psychologie de l’espace tels que:
 La définition de la psychologie
 La définition de l’espace
 La définition de la psychologie de l’espace
 Le Rôle de l’espace
 L’appropriation de l’espace
 La Perception de l’espace
 Les attitudes et les comportements à l’égard de l’espace
La psychologie de l’espace est l’étude des relations et interrelations entre l’individu et son environnement physique et
social, dans ses dimensions spatiales et temporelles, qu’elles soient conscientes ou inconscientes. (MOSER, 2003)

Références

Psychologie de l’espace
41
[3] FISCHER, Gustave Nicolas (1981).la psychosociologie
de l’espace, Paris : ,presse universitaire de France –que
sais-je. Lévy-Leboyer, C. Psychologie et
environnement, PUF, Paris, 1980
[4] LAWRENCE, Roderick(2006). Représentations
sociales de l’habitat Rennes : Presse Universitaire de
Rennes.
MESMIN, Georges(1973). L’enfant, l’architecture et
l’espace, Paris : Casterman,.
Moles, A., & Rohmer, E. Psychologie de l'espace,
Casterman, Paris, 1977
[5] MOSER, G. Psychologie environnementale: La
relation homme-environnement. Bruxelles: de Boeck,
2009
[6] MOSER, G. & Weiss, K. (2003). Espaces de vie:
Aspects de la relation homme-environnement. Paris :
A. Colin, Collection « Regards ».
[7] PERLA, Serfaty-Garson(2003). Dictionnaire critique
de l’habitat et du logement, Sous la direction de
Marion Segaud, Jacques Brun, Jean-Claude Driant,
Paris : Editions Armand Colin
[8] UEXKULL, Jacob (1956) .Monde des animaux et
monde humain, Paris : Gonthier. VON MEIS, Von
meis, Pierre (1986). de la forme au lieu, presses
polytechniques Remonds , Lausanne. 1986
[9] Weiss, K., & Girandola, F. "Psychologie et
développement durable". Paris: InPress, 2009.
(encyclopédie universelle, 1995) [1] BERTHOSE, Alain (2002).Les espaces de l'homme,
France : Odile Jacob. Cousin Jean(1980).l’espace
vivant ,Paris : Editions du Moniteur
[2] EKAMBI-Schmidt, Jézabelle (1986). La perception de
l'habitat, Paris : Edition universitaire Fischer, G. N.
Psychologie sociale de l'environnement, Privat,
Toulouse, 1992
Comment citer
KELLOU-DJITLI, FARIDA. PSYCHOLOGIE DE L’ESPACE. Courrier du Savoir, [S.l.], v. 16, mai 2014. ISSN 1112-3338. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/cds/article/view/384>. Date de consultation : 11 jui. 2020
Rubrique
Articles