APPREHENDER L’ARCHITECTURE ET LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

  • MALEK MÉROUANI Université de Constantine III, Département d’Architecture et Urbanisme

Résumé

Connaitre l’architecture à travers son caractère un peu ambigu, ne pourrait lui ajouter que valeur et vertu. Une vertu qui la hausse
simultanément au rang d’une œuvre d’art puisant ses sens dans la subjective du maitre d’oeuvre, et au rang d’un ouvrage issu des
exactitudes et des rationalités scientifiques.
En réalité lorsqu’on parle d’une seule définition pour l’Architecture on se trompe monumentalement parce que les tentatives de
résolution de cette problématique n’ont jamais pu atteindre le seuil d’un consensus et de loin l’unanimité et ni, ont pu élaborer une
interprétation pouvant unir l’éventail de significations se rapportant à l’"Architecture".
D’ailleurs un architecte même peu averti, s’aperçoit vite que l’architecture se veut multidisciplinaire et par conséquent elle échappe
à la définition despotique ou absolue qui, en réalité, la viderait de ses sens interactifs et immolerait en elle plusieurs valeurs
intrinsèques.
L’architecture réfute l’absolutisme dans l’interprétation et s’identifie dans la définition multiple qui lui reconnait sa complexité,
son ambiguïté et son originalité à la fois. En réalité il existe plutôt des définitions relatives voulant toutes cerner l’essence de
l’œuvre architecturale. Par l’usage et l’exploitation des savoirs contextuels à des fins de conception architecturale, l’architecte
construit l’idée mentale. Il met ces savoirs à la disposition de son processus de conception pour les utiliser comme instruments et
outils, aussi bien pour la modélisation des formes que pour l’organisation fonctionnelle des espaces. L’architecte est sensé établir
les mêmes liens contextuels avec les disciplines scientifiques tierces en rapport aux espaces des savoirs et connaissances
intrinsèques pour n’être qu’ « un homme de culture affinée et profonde »; Il traite des sciences en rapport à la résistance des
matériaux, aux systèmes constructifs, aux technologies des matériaux de constructions, à la géométrie et aux mathématiques, aux
sciences exactes et à celles humaines, sans pour autant prétendre s’y élever au statut de spécialiste ni d’expert. Et, tant sa culture,
ses connaissances et ses savoirs sont simultanément plus profondes et plus affinées, tant la conceptualisation et la conception de
son produit architectural ou son Architecture est plus signifiante, plus pertinente et plus originale. De cette manière, l’architecte à
travers son intéressement à l’environnement dans lequel il évolue, devient par la force des choses un homme de culture averti et se
mêlera de tout ce qui se rapporte à la conception de son œuvre architecturale. Par conséquent, on démontrera, à travers cet écrit,
sans pour autant pouvoir éviter la critique, que la production de l’espace architecturale à travers le processus conceptuel ne peut se
défaire de toutes les dénotations contextuelles intrinsèques dans les quels elle est en gestation.

Références

[1] Philip Jodidio, Santiago Calatrava 1951, Architecte,
ingénieur, artiste, 2007, p:9,Taschen.
[2] Le Corbusier et la villa Savoye.
[3] Philip Jodidio, Santiago Calatrava 1951, Architecte,
ingénieur, artiste, 2007, p:15-16, Taschen.
[4] Photo Calatrava
[5] Source: auteur 2013
[6] Source: auteur 2013
[7] Un terme employé par Calatrava dans une de ses
interviews avec l’auteur de l’ouvrage de Philip Jodidio
[8] Intitulé Santiago Calatrava 1951, pour désigner la
différence entre un objet d’art et celui de l’architecture: «
La sculpture, elle, ignore le cadre de la fonctionnalité,
elle est étrangère à la servitude issue de l’utilisation et
donc elle est, d’une certaine façon, supérieure à
l’architecture en tant qu’expression purement plastique.
L’architecture au contraire soumet son expression
plastique à ses exigences. Par son rapport avec l’échelle
humaine et son environnement, par sa pénétrabilité et
son intériorité, elle l’emporte sur la structure dans des
domaines spécifiques.» (Philip Jodidio, Santiago
Calatrava 1951 Architecte, ingénieur, artiste, p:9,
Taschen 2007)
[9] Source: auteur 2013
[10] http://library.thinkquest.org/C007485F/Architecture1.ht
m. visité le 10/01/2013. 105
[11] http://dronestudio.fr/content/pierresvives_large.html.
visité le 09/01/2013.
[12] http://www.atelierdupelican.com/Cours_de_dessin_darc
hitecture.html.visité le 09/01/2013
Comment citer
MÉROUANI, MALEK. APPREHENDER L’ARCHITECTURE ET LA CONCEPTION ARCHITECTURALE. Courrier du Savoir, [S.l.], v. 16, mai 2014. ISSN 1112-3338. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/cds/article/view/392>. Date de consultation : 14 jui. 2020
Rubrique
Articles