DYNAMIQUE DES POPULATIONS ET MODALITES D’INFESTATION DE POLLINIA POLLINI COSTA, 1857 (HOMOPTERA, ASTEROLECANIIDAE) SUR L’OLIVIER OLEA EURPAEA L. DANS LA REGION SEMI-ARIDE D’ARRIS (BATNA, NORD-EST D’ALGERIE)

  • NAOUAL BOUKHTACHE Université Mohamed Khider Biskra, Faculté des Sciences Exactes et Sciences de la Nature et de la Vie, Département d’Agronomie
  • ABDELKRIM SI BACHIR Université Mustapha Ben Boulaid, Batna 2, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Département d’Ecologie et Environnement
  • MOHAMED BELHAMRA Université Mohamed Khider Biskra, Faculté des Sciences Exactes et Sciences de la Nature et de la Vie, Département d’Agronomie
  • SMAIL CHAFAA Université Mustapha Ben Boulaid, Batna 2, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Département d’Ecologie et Environnement
  • CHERIF GHAZI Université Kasdi Merbah de Ouargla, Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie et des Sciences de la Terre et de l’Univers, Département de Biologie
  • SAWSEN OUCHEN Université Mustapha Ben Boulaid, Batna 2, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Département d’Ecologie et Environnement

Résumé

Le suivi démo-écologique de la cochenille Pollinia pollini est réalisée dans une oliveraie de la région semi-aride d’Arris (Nord-est Algérie) durant une période d’une année, allant de janvier à décembre 2015. L’étude du mode d’infestation de l’olivier Olea eurpaea par la cochenille est basée sur des dénombrements des différents stades de développement de l’espèce sur les rameaux. Ces dénombrements sont réalisés suivant les orientations de l’arbre (Nord, Est, Sud, Ouest et Centre) et suivant le mode d’installation de la cochenille sur les rameaux (à la surface des rameaux, aux aisselles des rameaux et des feuilles ou à l’intérieur du bois). Ce travail montre que P. pollini évolue en une seule génération annuelle. La parution des larves du premier stade commence à la troisième décade de mars et se poursuit jusqu’à la mi-août. Les larves du deuxième stade apparaissent à la troisième décade d’avril et enregistrent leur pic en juillet. Les femelles adultes, qui sont présentes le long de la période d’étude, enregistrent leurs effectifs maximaux en octobre et en novembre. L’étude de l’abondance globale de P. pollini en fonction des orientations montre que l’espèce s’installe préférentiellement dans les parties Nord, Est et Ouest de l’arbre, avec des proportions relativement proches allant de 20 % à 22 %. Le suivi de l’emplacement de P. pollini sur les rameaux de l’olivier montre que la cochenille s’installe dans trois emplacements différents. Elle préfère s’installer aux aisselles des rameaux et des feuilles (43,23 %), à la surface des rameaux (29,15 %) et à l’intérieur du bois (27,62 %).

Publiée
2018-07-11
Comment citer
BOUKHTACHE, NAOUAL et al. DYNAMIQUE DES POPULATIONS ET MODALITES D’INFESTATION DE POLLINIA POLLINI COSTA, 1857 (HOMOPTERA, ASTEROLECANIIDAE) SUR L’OLIVIER OLEA EURPAEA L. DANS LA REGION SEMI-ARIDE D’ARRIS (BATNA, NORD-EST D’ALGERIE). Courrier du Savoir, [S.l.], n. 26, jui. 2018. ISSN 1112-3338. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/cds/article/view/3956>. Date de consultation : 23 oct. 2018
Rubrique
Articles