CONTRIBUTION A L'ETUDE DE LA DYNAMIQUE DES POPULATIONS DES RONGEURS SAUVAGES DANS LA ZONE DE BISKRA

  • MF. BACHAR Département d'agronomie, Université de Biskra
  • M . BELHAMRA Département d'agronomie, Université de Biskra

Résumé

Nous avons procédé à une étude écobiologique sur les rongeurs sauvages de la zone de Biskra .Nous Avons choisi quatre
stations représentatives des Zibans (Zibans-est Branis et Sidi-Okba de l’autre coté les Zibans-ouest Hraichet et Doucen).Des
captures par des pièges de souris et les observations sur terrain ont permis la réalisation de mesures biométriques au laboratoire
des spécimens recueillis morts. Les différences édaphoclimatiques des stations et leurs proximités des exploitations cultivées
ont montrés des variations sur les populations de rongeurs observés qui présentent une affinité au caractère de ravageurs
agricols. L’analyse statistique des données par le biais d’un ACP (analyse des composantes principales) ont montré les
constatations suivantes :
La Station de Branis à climat froid et sol limoneux-argileux montre une dominance de l’espèce Psammomys obesus. La station
de Sidi-Okba à climat relativement humide et sol limoneux_argileux salé montre la cohabitation des deux espèces
Psammomys obesus et Merione shawi. La population de Meriones schawi est dominante à Hraichet caractérisée par une
végétation d’herbacées très abondante et un sol limoneux-argileux. Psammomys obesus est dominante dans la station de
Doucen par rapport aux autres espèces de rongeurs, elle est endémique adaptée au biotope caractérisé par une végétation
d’herbacées très abondante et un sol gypseux. Donc les facteurs (sol, végetation, agrosystème, et humidité relative) influent sur
la dynamique des populations des rongeurs sauvages affectant les agrosystemes oasiens.

Références

[1] ANAT. Etude, schéma directeur des ressources en eau,
wilaya de Biskra (Agence Nationale du Tourisme) :
2002.
[2] LAADJEL H. Contribution à la cartographie et à la
répartition de la végétation spontanée dans la région du
Ziban (Biskra), Mem. Ing., Université de BatnaAlgérie, 2005 ; 52.
[3] ARROUB E H. La lutte contre les rongeurs nuisibles
au Maroc, non daté.
[4] HASSANI I, KHMMAR F. Faune vertébrée de la
Saoura, Casbah, EditionAlger 2003 ; 240 : 43-34.
[5] FDGDON. Fédération départementale des
groupements de défense contre les organismes
nuisibles de la Réunion (les rongeurs nuisibles) : non
daté.
[6] SMB. -Station météorologique de Biskra : 2008.
[7] DUPLANTIER J M et al. .L es rongeurs du Sénégal,
Edition deL’ORSTOM auSénégal,1993 ; 5.
[8] BRIDIER E et al La mise en œuvre de moyens de lutte
et de protection collectives en milieux agricole et
urbain, PHYTOMA- la défense des végétaux,
Association française de protection des plantes,
Fédération Nationale de lutte contre les organismes
nuisibles (AFPP, FNLON),ruralia,2006 ;9-12.
[9] PETTER F. Répartition géographique et écologique
des rongeurs désertiques (du Sahara occidental a l’Iran
oriental). Mammmlia Suppl. 1, 1961 ; 219.
[10] DUPLANTIER J M et al. Echantillonnage des
populations de Muridés, Influence du protocole de
piégeage sur les paramètres démographiques.
Mammalia ,1984 ;129,141.
[11] GRONS S, PETTER E. Les rongeurs du Maroc.
Bulletin de l'Institut Scientifique Chérifien –Rabat,
1965.
[12] BANG P, DAHLTRON P. Guide des traces d’animaux
(les indices de présence de la faune sauvage). Delà
chaux et Nestlé, Paris, 1999 ; 112-125-230-236.
[13] SPITZ F. Les techniques d’échantillonnage utilisées
dans l’étude des populations de petits mammifères
(Rapport présenté au Colloque sur les méthodes
d’échantillonnage en écologie animale, tenue à Paris
les 29 et 30 mars. La terre et la vie ; revue d’écologie
appliquée, vol. 17, 1963.
[14] Séminaire National Sur La Surveillance et La Lutte
Contre Les Rongeurs, Marrakech, Organisé par le
service de la lutte antivectorielle (division de l’hygiène
du milieu) en collaboration avec le centre national des
rongeurs de Marrakech, avec le support de l’OMS, 07
et 08 Juin 2000.
[15] BOUFERMES R. et al. Colloque « AlgéroFrançais »Mécanisme adaptatifs des petits vertébrés
des zones arides et semi arides, Editeur la société
d’histoire Naturelle d’Afrique du Nord, 2006 ; 41- 46-52-172- 531-209.
[16] SEKOUR M. Relations trophiques entre quelques
espèces animales de la réserve naturelle de Mergueb
(M’sila).Institut national agronomique El Harrach.
2002;56 -61.
[17] LIMONS J. et al. Conserving biodiversity in arid
regions. Ed Kluwer Academic Publishers, Perth, 2003;
41-75-129-131-211.
Comment citer
BACHAR, MF.; BELHAMRA, M .. CONTRIBUTION A L'ETUDE DE LA DYNAMIQUE DES POPULATIONS DES RONGEURS SAUVAGES DANS LA ZONE DE BISKRA. Courrier du Savoir, [S.l.], v. 13, mai 2014. ISSN 1112-3338. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/cds/article/view/430>. Date de consultation : 23 nov. 2020
Rubrique
Articles