خصوصية الجراحة التجميلية فقهًا قضاءً وتشريعًا

  • سامية حساين جامعة أمحمد بوقرة - بومرداس

Résumé

La chirurgie esthétique a été vue au début comme un art non apprécié, et non autorisé légalement car considérée comme un acte de désire et non en acte médical. Cependant les avancées de la chirurgie esthétique ont changé le regard de la doctrine envers cette spécialité. Elle a été reconnue comme une nécessité et non un désire ,particulièrement quantelle se rapproche des soins médicaux et la correction de malformations qui engendrent un impacte négatif profond sur le morale de l’individu. Dans ces cas, le recourt à la chirurgie esthétique devient une nécessité. Dernièrement, il a été constaté un intérêt significatif des algériens à cette questionà travers l’apparition de cliniques privées Ce phénomène nous a poussés à étudier la question d’un point de vue juridique.
L’intérêt et l’importance donné à ce genre de chirurgie impose au législateur algérien de s’intéresser à ce phénomène. Alors quelle est la protection juridique donné à la légalité de la chirurgie esthétique au regard à ses genres et a son étendu, et comment la responsabilité médical a été adaptée dans ce domaine au regard de sa légalité, le médecin a-t-il l’obligation de résultat seulement obligation de fournir un effort de faire un effort comme c’est le cas, généralement dans la responsabilité médicale ?

Publiée
2018-03-04
Comment citer
حساين, سامية. خصوصية الجراحة التجميلية فقهًا قضاءً وتشريعًا. revue mofakir, [S.l.], n. 13, mars 2018. ISSN 1112-8623. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/mf-fdsp/article/view/3359>. Date de consultation : 05 jui. 2020