Les déterminants de la baisse de la fécondité en Algérie

  • Louadi Tayeb Université d’Oran

Résumé

وصلت الخصوبة، التي تشكل عنصر أساسي للحركة الديمغرافية، إلى مستويات لم تعهدها الجزائر من قبل. فلقد كان معدل عدد الأطفال لكل امرأة، وهوالمؤشر الذي يعبر أحسن تعبير على الخصوبة، يقارب خلال السبعينيات الثماني أطفال (08) لكل امرأة. يعتبر هذا "الانفجار السكاني" الذي حدث في الجزائر بعيد الاستقلال نتيجة تضافر عوامل متعددة اجتماعية، ديمغرافية وتاريخية.

شرعت، منذ الثمانينيات، نسبة الخصوبة في التدني المستمر حسب والسريع أدى في النهاية إلى انخفاض عدد الأطفال النهائي لكل امرأة الذي تراجع بدوره  من حوالي ثماني أطفال لكل امرأة في السبعينيات إلى قرابة طفلين فقط في السنوات الأخيرة.

يفسر الانخفاض الهام للخصوبة بعدة عوامل أهمها تراجع سن زواج الإناث بسبب تمديد فترة الدراسة خاصة وانتشار ممارسة تباعد الولادات نتيجة ارتفاع المستوى الثقافي للأمهات

 

La fécondité qui constitue
une composante essentielle de la
dynamique démographique a atteint
des niveaux jamais égalés en
Algérie. En effet, le nombre moyen
d’enfants par femme qui illustre le
mieux le niveau de la fécondité,
avoisinait les 8 enfants par femme
dans les années 1970. Cette
« explosion démographique » post
indépendance observée en Algérie
est le résultat d’une association de
plusieurs facteurs aussi bien d’ordre
social, démographique,
qu’historique.
A partir des années 1980
s’enclenche un mouvement de
baisse de la fécondité qui se
poursuivra à un rythme de plus en
plus rapide et qui se traduira par une
chute de la descendance par femme
qui passe d’un peu plus de 8 enfants
à environ 2 enfants de nos jours.
La réduction importante de la
fécondité est attribuée à plusieurs
facteurs dont les plus déterminants
sont le recul de l’âge au mariage,
particulièrement féminin,
notamment grâce à l’allongement de
la durée des études et au
développement de la pratique
contraceptive.

Références

¹A.KOUAOUCI : Tendances et facteurs de la natalité algérienne entre 1970 et 1986, Population, 2, 1992.
2 N. Oulebsir : La femme algérienne enfante moins et se marie tard, quotidien le Jeune Indépendant du 09 décembre 2006.
3 Sadou Houria : Scolarisation, travail et genre en Algérie, Afrique et développement, Vol.3, 2007, pp. 121–130.
4Commission Centrale d’Orientation : Charte d’Alger, Alger 1964, p 75.

5 A.MARCOUT, C. PAULET : Politiques et programmes démographiques au Maghreb, 3e colloque de démographie maghrébine, Tunis 1978.
6 Direction Générale du Plan et des Etudes Economiques : Incidence de l’explosion démographique sur les problèmes de construction et de logements, Alger, septembre 1968, pp 2-6
7 AARDES : Impératifs de la planification familiale en Algérie, 1968.
8 MPAT : rapport général du plan quinquennal 1980-84, p 68
9 Charte nationale, 1986, paragraphe V
10AARDES : Association Algérienne pour la Recherche Démographique Et Sociale.
11 Malika LADJALI : espacement des naissances en Algérie, IPPF, série monde arabe, 1985 p 63.
Comment citer
TAYEB, Louadi. Les déterminants de la baisse de la fécondité en Algérie. Sciences humaines, [S.l.], v. 24, oct. 2014. ISSN 1112-3176. Disponible à l'adresse : >http://revues.univ-biskra.dz/index.php/sh/article/view/923>. Date de consultation : 02 fév. 2023
Rubrique
Articles