De l’émergence au pilotage des réseaux comme forme de structuration des territoires: analyse par la proximité et le capital social. Cas de Béjaia

  • Arabi Khelloudja Université A Mira de Béjaia Algerie

Résumé

Résumé :
D‟un point de vue économique, les liens entre le formel et l‟informel sont soutenus par des réseaux sociaux, politiques et culturels. En ce sens que la structuration du territoire se fait par les réseaux sociaux qui constituent en soi des facteurs explicatifs de la distribution des activités économiques. D‟où la nécessité de la reconstitution de ces réseaux et la compréhension des processus de leurs territorialisation. Notre recherche a pour objet l‟analyse des dynamiques de construction des territoires par l‟action des acteurs qui sont insérés dans divers réseaux. Cette analyse se fait par la mobilisation des travaux sur le capital social et ceux de l‟économie des proximités. A quelle logique obéit la structuration du territoire à Béjaia ? quel type de capital social est-il mobilisé ? La proximité géographique joue t-elle un rôle de catalyseur des dynamiques territoriales à Béjaia ? De quelle nature sont les espaces émergents et sont –ils performants et pérennes ? C‟est à l‟ensemble de ces questions que nous tenterons de répondre dans le présent papier , à travers la présentation des résultats de plusieurs recherche empirique sur la dynamique des acteurs à Béjaia et son impact sur ce territoire.
Summary
From an economic point of view, the links between the formal and the informal are supported by social, political and cultural networks. In the sense, that the structuring of the territory is made by the social networks which establish in itself explanatory factors of the distribution of economic activities. Where from the necessity of the reconstruction of these networks and the understanding of the processes of their territorialisation. Our research has for object the analysis of the dynamics of construction of territories by the action of the actors who are inserted into diverse networks. This analysis is made by the mobilization of the works on the share capital and those of the economy of the closenesses. In what logic obeys the structuring of the territory Béjaia? What type of share capital is it mobilized? The geographical closeness plays it a role of catalyst of the territorial dynamics to Béjaia? Of what nature are the emergent spaces and are - they successful and long-lasting? It is in the set of these questions which we shall try to answer in the present paper, through the presentation of the results of several empirical research on the dynamics of the actors to Bejaia.

Références

Angeon V, Caron P et Lardon S, des liens sociaux à la construction d‟un développement territorial durable : quel rôle de la proximité dans ce processus ?, pp 1-21, http://développementdurable.revue.org/2851.
Belmihoub MB, « réforme institutionnelle et gouvernance locale », colloque international « la décentralisation au service du développement local », Tizi ouzou, 2004
Bouabdallah K, Thomas J.- N, 2004, « le partenariat public/privé et le développement territorial. Les enseignements d‟une enquête de terrain. In la gouvernance locale et développement territorial. Le cas des pays du sud, S/dirAmezianeFerguène, édition l‟Harmattan
Bourdieu, P.; 1980, “Le capital social : notes provisoires”. In Actes de la recherche en sciences sociales, volume 31, pp. 2-3
Bouguermouh A. 2002, territoires locaux, milieux et développement en Grande Kabylie, in revue algérienne d‟anthropologie et des sciences sociales, « Réalités, acteurs et représentations du local en Algérie » , n°16, pp 163-199.
Collier P., 1998, "Social capital and poverty", Social capital Initiative Working paper, World Bank, Social Development Department, Washington, D.C. Processed. Colletis G., Pecqueur B., (1993), « Intégration des espaces et quasi intégration des firmes : vers de nouvelles rencontres productives ? », Revue d'Economie Régionale et Urbaine n°3, pp. 489-507.
Colletis G, Gilly J.P &Alii, 1999, Construction territoriale et dynamiques économiques, Sciences de la société, n°48, oct, pp.25-46.
Coleman J.S., 1988, "Social capital in the creation of human capital", American journal of sociology, vol. 94, pp. S95-S120.
Di Méo G., 2000, « Que voulons-nous dire quand nous parlons d‟espace ? » - pp. 37-48 - in Lévy J. et
Dupuy C. et Burmeister A. (2003), « Introduction » (pp9-14) in Dupuy Claude et Burmeister Antje et al., Entreprises et territoires, les nouveaux enjeux de la proximité - Paris - La documentation Française – 2003 – 134 p.
Garofoli G, 2007, Développement endogène et systèmes productifs localisés, in Lapèze J (Dir.), 2007, Apport de l‟approche territoriale à l‟économie du développement, pp. 93-107.
Gilly J P et Perrat J, 2003, La dynamique institutionnelle des territoires : entre gouvernance locale et régulation globale, Cahiers du GRES (Groupement de Recherches Economiques et Sociales), n° 2003 – 5.
Gilly J.P et Torre A, 2000, Dynamiques de proximité, l‟Harmattan, Paris.
Gouttebel J Y., 2003, Stratégie de développement territorial », Economica (deuxième édition), Paris.
Greffe X., 1984, Territoires en France, les enjeux économiques de la décentralisation, Economica, Paris.
Grossetti M, 2006, « Réseaux sociaux et ressources de médiation dans l‟activité économique », Sciences de la société, n°73, pp.83-103, 2006.
Guesnier B,2006, gouvernance et performance des territoires. In économie et sociétés n° tome XL n° 3-4, 2006.
Gumichian H, 2007, « le concept d‟acteurs territorialisés : action/discours/ intention », in « l‟apport de l‟approche territoriale à l‟économie du développement », sous la direction de Jean Lapèze, l‟Harmattan.
Pecqueur B (ed.), 1996, Dynamiques territoriales et mutations économiques, l‟Harmattan.
Pecqueur B., 1989, Le développement local, mode ou modèle, Syros/Alternatives, Paris.
Melbouci L., 2006, De l‟économie administrée à l‟économie de marché : quelles stratégies pour l‟entrepreneur algérien face à la concurrence mondiale ? in 8ème CIFPME, « L‟internationalisation des PME et ses conséquences sur les stratégies entrepreneuriales 25, 26, 27 octobre, Haute école de gestion (HEG) Fribourg, Suisse.
Peret C., (2009), « Capital social et Nuclei d‟entreprises en Algérie » Colloque organisé par l'Université Abou Bekr Belkaïd (Faculté des Sciences économiques et de gestion) en collaboration avec La Fondation Hanns Seidel (Munich – Germany), Tlemcen les 27 et 28 mai, Algérie.
Peret C., « Coopération, confiance dans les nuclei d‟entreprises en Algérie », note de recherches IREGE, Université de Savoie.
Peret C., Abrika B., (2014), « Les systèmes de gouvernance traditionnels en Kabylie à la lumière du concept de capital social », communication présentée au colloque francophone International « Cultures, Territoires et Développement durable » Clermont Auvergne.
Sadoudi M « Développement local et décentralisation en Algérie », Université de Tizi-ouzou, Algérie.
Suire R., Vicente J., Théorie économique des clusters et management des réseaux d‟entreprises innovantes Paru dans la Revue Francaise de Gestion, N°184, 2008
Torre A , « clusters et systèmes locaux d'innovation retour critique sur les hypothèses naturalistes de transmission des connaissances à l'aide des catégories de l'économie de la proximité,Région et Développement n° 24-200, pp 15-42.
Zimmermann J B, 2005,Entreprises et territoires : entre nomadisme et ancrage territorial,Revue de L'IRES n° 47 - 2005/1, pp. 21-36.
Publiée
2015-12-01
Comment citer
KHELLOUDJA, Arabi. De l’émergence au pilotage des réseaux comme forme de structuration des territoires: analyse par la proximité et le capital social. Cas de Béjaia. Recherches économiques et managériales, [S.l.], v. 18, déc. 2015. ISSN 7902- 1112. Disponible à l'adresse : >https://revues.univ-biskra.dz/index.php/rem/article/view/1437>. Date de consultation : 26 fév. 2024